Actualité

Actualité

 

 

L’« échalotte de Bandiagara » a officiellement reçu sa reconnaissance en tant qu’Indication Géographique Protégée de la République Malienne ce 21 juillet à Bamako au cours d’une cérémonie présidée par le ministre de l’Industrie et du Commerce MOUSSA ALASSANE Diallo - Administrateur de l’OAPI pour le Mali.
A cette occasion, le certificat d’enregistrement IGP accompagné du logo de l’OAPI sur les IGP ont été remis par le Directeur Général de l’OAPI, Denis BOHOUSSOU, respectivement au groupement de défense et de gestion de l’échalotte de Bandiagara, et au Comité en charge des IG au Mali.
M. BOHOUSSOU a à cet effet signifié sa reconnaissance ainsi que celle de l’OAPI, à l’endroit du gouvernement malien pour l’accompagnement dans cet ambitieux processus de valorisation de ce produit emblématique et historique du Mali. Il a pareillement salué les efforts consentis des acteurs notamment le comité national en charge des IG et des marques collectives, le CEMAPI et l’engagement des producteurs de l’échalotte de Bandiagara dans cette démarche qui leur permettra désormais d’être plus compétitifs sur les marchés et de sécuriser les débouchés.
Un parterre d’autorités du gouvernement malien étaient également présent à cette prestigieuse cérémonie donc le Ministre de l’Agriculture, le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, le Ministre de l’Artisanat, le Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux et le Gouverneur de la région de Bandiagara.

 


En prélude à la cérémonie officielle de remise du certificat d’enregistrement de l’IGP « échalotte de Bandiagara » ce 20 juillet 2023 à Bamako, le Secrétaire Général du ministère du Commerce et de l’industrie de la République du Mali - représentant du Ministre, a solennellement ouvert l’atelier de sensibilisation et de formation sur la gouvernance et la gestion des IGP.
Soulignant dans son discours, l’importance de cette reconnaissance pour ces produits spécifiques appartenant à des patrimoines artisanaux, culturels voire agricoles, celle-ci favorise une mise en valeur de leur potentiel commercial pour le développement économique de nos Etats. Cet atelier vise à permettre aux acteurs, de s’imprégner du règlement d’usage du logo de l’OAPI sur leurs IGP dans leurs pratiques commerciales et leur défense en cas d’atteinte.
Tout en saluant les nombreux efforts de l’OAPI à travers son Directeur Général Denis BOHOUSSOU, afin d’apporter des solutions aux défis de développement des Etats membres, le secrétaire Général a félicité la forte présence de participants à cet atelier dont celle du président du cercle de Bandiagara, de la Directrice du Centre Malien de Promotion de la Propriété Industrielle (CEMAPI), des représentants de groupements IG, ainsi que des producteurs.
En rappel, « L’échalotte de Bandiagara » a été officiellement enregistrée à l’OAPI comme Indication géographique protégée le 4 juin 2021, soit la première du genre pour le Mali. En plus de l’ananas pain de sucre du Plateau d’Allada-Bénin, du violet de Galmi et du Kilichi du Niger, du chapeau de Saponé du Burkina Faso, cet enregistrement porte le nombre d’IGP des Etats membres de l’OAPI au nombre de 8, dans le cadre de la première phase du PAMPIG.

Une mission de l’OAPI, conduite par son Directeur Général Adjoint, M. Mondésir OUALOU PANOUALA, séjourne présentement à Lomé au Togo, ville qui abritera la quatrième édition des Awards de la marque OAPI.

A cet effet, la délégation a été reçu par le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Consommation Locale - Administrateur de l’OAPI pour le Togo, M. Kodjo ADEDZE.

M. ADEDZE s’est félicité de l’engagement et du dynamisme du Directeur Général de l’OAPI et a rassuré son représentant M. PANOUALA, que toutes les dispositions utiles seront prises pour une bonne tenue des manifestations.

Un webinaire sur l’application des droits de propriété intellectuelle organisé à l’intention des Magistrats du réseaux Africain des Magistrats de la Propriété Intellectuelle (RAMPI), s’est tenu le 13 juillet dernier.

Ce webinaire a connu la participation d’une centaine de Magistrats, d’experts de l’Office Américain des Brevets et Marques USPTO, et du Juge du Tribunal de District de la Californie et l’OAPI.

Les participants ont été entretenus sur diverses thématiques qui concernaient le règlement de litiges de propriété intellectuelle devant les juridictions des Etats Unis d’Amérique, l’application des droits de la propriété intellectuelle dans la zone OAPI, entre autres.

Prenant la parole dans son allocution d’ouverture au nom du Directeur Général, le Directeur Général Adjoint, Monsieur Mondésir OUALOU PANOUALA, a rappelé que l’OAPI, en sa qualité d’office de propriété intellectuelle regroupant 17 Etats africains, a pour mission, entre autres, d’accompagner les Magistrats de ses Etats membres dans le renforcement des capacités en matière de propriété intellectuelle.

 

 

 

 

Page 12 of 95
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. Cookie policy. I accept cookies from this site. Agree