Actualité

Actualité

 

 

Une mission d’évaluation de l’Agence Française de Développement (AFD) séjourne au Cameroun du 09 au 13 janvier 2023 dans le cadre de la deuxième phase du Projet d’Appui à la Mise en Place des Indications géographiques (PAMPIG II).

A l’entame du séjour, Mesdames Anne CHETAILLE et Anne-sixtine VIALLE - GUÉRIN ont effectué des descentes de terrain au cours desquelles, elles ont rencontré les membres du groupement représentatif du Poivre de Penja, avant de se rendre à Akomnyada dans la région du Sud du Cameroun.

En présence du Conseil Interprofessionnel du Cacao et du Café (CICC) et des membres du Club des Chocolatiers engagés de France, les deux expertes ont pu échanger avec les producteurs du cacao rouge du Cameroun, à travers la coopérative du cacao d’excellence AKOM COOPS.

La suite du programme prévoit une audience avec le Directeur Général de l’OAPI, M. Denis BOHOUSSOU et une séance de travail au Siège de l’OAPI sur le suivi administratif, technique et financier du PAMPIG II. Des réunions spécifiques pour le suivi des indications géographiques du Cameroun, de la Guinée, du Bénin et de la Côte d’Ivoire auront lieu par la suite avec les associations de producteurs et les comités nationaux de gestion des IG.

La mission d’évaluation aboutira à la rédaction d’un aide-mémoire sur les faits marquants, les conclusions et les recommandations.

Pour rappel PAMPIG est un projet mené par l’OAPI, avec le soutien de l’Agence Française de Développement (AFD) qui, lors de sa première phase avait mené à l’aboutissement de trois indications géographiques à savoir le Poivre de Penja et le miel blanc d’Oku au Cameroun et le café Ziama Macenta en Guinée.

Pour cette deuxième phase, les produits du PAMPIG sont : le Gari Sohoui de Savalou et l’Huile d’Agonlin au Bénin, le Cacao Rouge du Cameroun, l’Atiéké des Lagunes et le pagne Baoulé en Côte d’Ivoire, et la Baronne de Guinée.

 

 

 

 

 

Après une interruption de deux ans, liée à la pandémie mondiale de la COVID 19, la Présidence de la République du Cameroun (pays du Siege de l’OAPI) a organisé en ce début d’année la traditionnelle cérémonie de présentation des vœux au Chef de l’Etat, Son Excellence Paul BIYA.

C’est dans ce cadre que le Directeur Général de l’OAPI, Monsieur Denis BOHOUSSOU, a pris part à ladite cérémonie, en sa qualité de Chef de Mission Diplomatique, ce vendredi 06 janvier 2023.

Le Conseil d’Administration de l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) a tenu sa 62ème session ordinaire à Douala, le 08 décembre 2022, sous la Présidence de Monsieur Serge Gnaniodem PODA, Ministre du Développement Industriel, du Commerce, de l’Artisanat et des Petites et Moyennes Entreprises du Burkina Faso.

« Il est important pour l’OAPI de disposer d’un instrument juridique pour faciliter la protection des indications géographiques à l’étranger… »

C’est en ces termes que s’est exprimé Monsieur Denis BOHOUSSOU, Directeur général de l’OAPI, au cours de la cérémonie de dépôt de l’Instrument d’adhésion de l’OAPI à l’Acte de Genève du 20 mai 2015 de l’arrangement de Lisbonne concernant la protection des Appellations d’origine et des indications Géographiques et leur enregistrement international.

La cérémonie s’est déroulée au siège de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) à Genève, ce 15 décembre 2022, en présence du Directeur général de l’institution, Monsieur Daren TANG.

Cette adhésion fait suite à une résolution de la 62ème session ordinaire du Conseil d’administration de l’OAPI tenue le 8 décembre dernier à Douala au Cameroun. Elle s’inscrit dans la volonté des Etats de permettre aux produits agricoles et artisanaux labelisés « indications géographiques » des Etats membres, de bénéficier d’une protection à l’échelle mondiale afin d’être plus compétitifs tout en donnant la possibilité aux producteurs d’en tirer le meilleur avantage.

Pour rappel, l'Arrangement de Lisbonne, et sa dernière révision, l'Acte de Genève adopté en 2015, prévoient l'enregistrement international des appellations d'origine et des indications géographiques à travers une procédure d'enregistrement unique auprès de l'OMPI.

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. Cookie policy. I accept cookies from this site. Agree