Actualité

Actualité

 

 

La cérémonie d’ouverture de la conférence Ministérielle d’Abidjan sur les Indications Géographiques a eu lieu ce vendredi 03 juin 2022. C’était en présence des Ministres des 17 Etats membres de l’OAPI, du Corps Diplomatique, du Directeur Général de l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI) de France, et de la Vice-Directrice Générale de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI).

Etaient également présents, les Responsables des Structures Nationales de Liaison avec l’OAPI, les Présidents de groupements d’indications géographiques et les Responsables des comités nationaux de promotion des indications géographiques.

Les allocutions de circonstance délivrées par les autorités présentes ont unanimement fait état de la nécessité de promouvoir à l’échelle internationale les produits agricoles et artisanaux africains dont la qualité est liée à leur lieu de production.

«La qualité des acteurs réunis dans cette salle témoigne de l’importance de la question des #IndicationsGéographiques aujourd’hui dans le monde et surtout en Afrique dont le potentiel considérable en la matière se doit d’être exploité », a déclaré le Directeur Général de l’OAPI, Monsieur Denis BOHOUSSOU lors de son discours.

C’était également l’occasion pour Monsieur BOHOUSSOU de remercier le gouvernement de Côte d’Ivoire, en particulier le Ministre en charge de l’Industrie, Monsieur Souleymane Diarrassouba, pour l’accueil, les facilitations et son implication personnelle dans l’organisation de la conférence.

Pour Monsieur Pascal FAURE, Directeur Général de l’INPI de France, il est primordial de continuer à soutenir les associations de producteurs, les initiatives des collectivités pour que la démarche d’homologation de certification soit rendue possible, accessible, et acceptée également par les intéressés. « Ensemble nous seront plus fort pour valoriser l’économie de nos terroirs, maintenir l’équilibre de nos régions en créant l’activité et l’emploi…et nous serons plus forts pour préserver les produits homologués des copies et ainsi garantir la qualité et la sécurité pour les consommateurs » a-t-il conclut.

Dans la même lancée, la vice-directrice générale de l’OMPI, Madame WANG Binying, a souligné que le haut niveau de représentation à cette réunion montre à suffisance que le pays hôte -la Côte d’Ivoire -l’OAPI, et tous les partenaires tels que l’Agence Française de Développement et l’Union Européenne, portent une attention particulière à la question des Indications géographiques, avant d’exhorter l’assistance à « travailler ensemble afin que l’adhésion des Etats membres de l’OAPI au Système de Lisbonne ne soit que la première étape vers l’expansion des indications des géographiques, dans l’intérêt des populations et pour le développement économique des Etats ».

Enfin, avant de prononcer l’ouverture officielle de la conférence, le Ministre du Commerce, de l’industrie et de la Promotion des PME, a exprimé sa gratitude à l’OAPI pour cette initiative et pour le choix de la Côte d’Ivoire pour l’organisation de cette importante rencontre, et a émis le vœu que cette conférence agrandisse encore les sillons tracés pour le développement des IG dans l’espace OAPI.

La suite des travaux prévoit l’examen du rapport de la réunion des Experts tenue la veille, et devrait aboutir à une déclaration conjointe des Ministres sur la promotion des Indications Géographiques au sein des états membres de l’OAPI.

La réunion technique des Experts sur la promotion des #IndicationsGéographiques, s’est ouverte ce jeudi 02 juin 2022 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, en prélude à la réunion Ministérielle qui se tiendra le 03 juin 2022.
C’était en présence du Directeur général de l’#OAPI, Monsieur Denis BOHOUSSOU, des représentants de l’Organisation Mondiale de la Propriété intellectuelle, (OMPI), des Présidents de groupements d’Indications Géographiques – protégées ou en cours de protection- ainsi que les Responsables des Comités Nationaux de Promotion des Indications Géographiques (CONAPIG).
A l’ouverture de la réunion, le Directeur général de l’OAPI a rappelé que « Les récentes Indications Géographiques enregistrées …démontrent aisément la dynamique autour cet instrument de valorisation des produits du terroir. » « …il semble important de mener une réflexion pour améliorer l’utilisation des Indications Géographiques et donner plus de valeur aux produits de qualité des terroirs de nos pays ».
La suite des travaux a donné lieu à des échanges concernant les enjeux et perspectives, de l’adhésion des états membres de l’OAPI, au Système de Lisbonne pour l’enregistrement international des Indications Géographiques, échanges au cours desquels monsieur Alexandre LEVY de l’Institut National de l’Origine et de la qualité (INAO), a partagé l’expérience de la France en tant que membre du Système de Lisbonne.
Les Experts ont par la suite eu l’occasion de plancher sur l’état des lieux des CONAPIG crées dans les états membres de l’OAPI : leur mandat, leur rôle, ainsi que les difficultés rencontrées dans leur fonctionnement.
L’un des moments phares de cette journée aura sans doute été, la visite en plein travaux des Experts, de Mme Binying WANG, vice-Directrice Générale, de l’OMPI, chargée du Secteur des marques, des dessins et modèles industriels et des indications géographiques, accompagnée de Monsieur Pascal FAURE, Directeur Général de l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI) de France, tous deux présents à Abidjan pour la circonstance.
Madame WANG a indiqué avoir pris note des résultats positifs issus des échanges jusque-là menés, et réitéré le soutien et l’accompagnement de l’OMPI en vue de l’adhésion des états membres de l’OAPI au #SystèmeDeLisbonne.
A titre d’information, le Système de Lisbonne est un Instrument juridique permettant l’enregistrement international des appellations d’origine et des indications géographiques, qui offre la possibilité d’obtenir une protection dans 38 parties contractantes, couvrant jusqu’à 57 pays.
La fin des travaux devra aboutir à des conclusions et recommandations qui seront présentées aux Ministres des 17 états membres de l’OAPI de la réunion du 03 juin 2022 à Abidjan.

Les Magistrats de la Commission Supérieure de Recours (CSR) de l’OAPI siègent depuis ce mardi 31 mai 2022 à Yaoundé. Il s’agit de la deuxième session de l’année au cours de laquelle ils statueront, pendant deux semaines, sur les 20 dossiers inscrits au rôle.

Environ quinze de participants venus des états membres de OAPI ont fait le déplacement pour Yaoundé, tandis que d’autres interviennent par visioconférence. En effet depuis quelques années déjà, la CSR de l’OAPI tient ses sessions en mode hybride. Ainsi, les Parties qui le souhaitent peuvent se connecter à la salle des audiences et défendre leurs dossiers à distance.

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. Cookie policy. I accept cookies from this site. Agree