Actualité

Actualité

 

 

Un séminaire régional de renforcement des capacités des acteurs des industries culturelles s’est tenu du 18 au 20 décembre 2023 à Douala au Cameroun. Il s’inscrivait dans cette volonté commune de l’OAPI et du projet AfriPI de faire évoluer l’environnement juridique autour dela consommation des contenus culturels en ligne.
Trois jours d’échanges pour réfléchir à l’harmonisation des règles de fonctionnement et des stratégies d’exploitation des contenus culturels à l’ère du numérique dans l’espace OAPI.
La quarantaine de participants à cet ateliers’est immergée dans l’univers digital qui constitue une opportunité économique de promotion de la culture locale africaine, à travers l’offre au public de service audio-visuel (streaming) et de service de location en ligne (livres, films, musiques, jeux vidéo…). Cet univers malheureusement, représente aussi un espace poreux aux violations des droits de propriété intellectuelle.
Les discussions enrichissantes sur les enjeux autour de la protection de la propriété littéraire et artistique et plus particulièrement des droits d’auteurs ont relevé le rôle d’accompagnement del’OAPIdans l’encadrement des organismes de gestion collective à travers diverses formations offertes en la matière.
Il est par ailleurs apparu la nécessité pour les Etats de prendre la pleine mesure du potentiel économique de l’industrie culturelleet de jouer leur partition. Les créateurs de contenus quant à eux, gagneraient davantage à protéger leurs contenus,étant donné qu’ils représententdes sources de profitet des atouts économiques considérables que seules les mesures juridiquespeuvent un tant soit peu, aider à les prémunir contre la piraterie ou toute autre exploitation frauduleuse.
L’expertise mobilisée et les échanges captivantsentre les participants ont ouvert la voie à une compréhension des questions liées à l’optimisation de la monétisation numérique des contenus afin de permettre aux artistes de vivrevéritablement de leurs œuvres exploitées sur internet.
L’atelier s’est achevé par la présentation du projet de document de stratégie commune d’harmonisation à mettre en œuvre au sein de l’espace OAPI constitué de 17 pays.

La Côte d’Ivoire sera bientôt dotée d’un Centre de Documentation en Propriété Intellectuelle (CDPI). A Abidjan ce 21 décembre 2023, le ministre du commerce et de l’industrie de Côte d’ivoire le Dr Souleymane DIARRASSOUBA a présidé la cérémonie de pose de la première pierre de cet édifice qui sera construite sous fonds propre par l’OAPI. Etaient présents aux côtés du Ministre, en cette la circonstance, Denis BOHOUSSOU le Directeur Général de l’OAPI, des membres du gouvernement, des membres du corps diplomatique des Etats membres accrédités en Côte d’Ivoire, ainsi que des responsables d’entreprises et des groupements d’inventeurs et chercheurs.

La construction des CDPI dans chacun des Etats membres de l’Organisation vise à favoriser la dissémination de l’information scientifique et technique et à prolonger les actions de l’OAPI au niveau national, notamment par la fourniture des services de proximité en matière de propriété intellectuelle aux utilisateurs nationaux.

Le nouveau bâtiment abritera également les services de l’Office Ivoirien de la Propriété Intellectuelle (OIPI. Il viendra porter à 14, le nombre CDPI déjà construits et opérationnels.

C’est un Directeur général de l’OAPI visiblement comblé qui a procédé à la remise des diplômes aux 13 lauréats de la première promotion du mastère professionnel ingénieur-brevet. C’était le 19 décembre 2023 à Yamoussoukro, en présence du représentant du Ministre du Commerce et de l’Industrie de Côte d’Ivoire, du Directeur général de l’Institut National Polytechnique Félix HOUPHOUET-BOIGNY (INP-HB) ainsi que d’un parterre d’invités.
Ce programme académique est mis en œuvre par l’OAPI et l’ INP-HB avec le soutien de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI), de l’Institut National de la Propriété Industrielle de France (INPI) et de l’Office Européen des Brevets (OEB). Il vise essentiellement à doter les Etats membres des compétences pour l’exploitation de l’information technologique contenue dans les documents brevets et les autres sources d’information techniques à des fins de développement industriel.
S’exprimant en cette circonstance, Denis BOHOUSSOU a félicité le corps enseignant pour le travail accompli. Aux lauréats, il a adressé ses félicitations tout en leur disant « qu’il n’est pas toujours aisé de faire partie des pionniers, mais vous l’avez fait avec beaucoup de réussites ». Le DG a fini par exprimer toute sa fierté de voir aboutir cette action inscrite dans le Plan stratégique de l’OAPI, précisément en matière de développement du potentiel humain.

Ils sont 14 auditeurs à avoir soutenu leur mémoire de fin de formation en vue de l’obtention du diplôme de mastère professionnel ingénieur-brevet, à l’Institut National Polytechnique Félix HOUPHOUET-BOIGNY (INP-HB) de Yamoussoukro en Côte d’Ivoire, ce 18 décembre 2023.

Après une formation hybride (en virtuel et en présentiel) de 12 mois, les admis de cette première cuvée d’experts sont désormais aptes à rendre accessible aux entreprises et autres, l’information technique et technologique contenue dans un brevet d’invention, afin de pouvoir la transformer en produit fini pour le marché. Ils recevront leurs parchemins au cours d’une cérémonie solennelle ce mardi 19 décembre.

Page 10 sur 102
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. Cookie policy. I accept cookies from this site. Agree