Actualité

Actualité

 

 

A Joint Commission meeting between OAPI and ARIPO will hold in Harare, Zimbabwe, on the 25 July 2019. As a prelude to this meeting, a meeting of experts began yesterday 23 July in Harare and is being attended by the Director General of OAPI, Mr. Denis BOHOUSSOU with some OAPI Staff. The official opening of the Joint Commission and the meeting of experts was done yesterday, with opening remarks from the two Director Generals.

During his address, the Director General of ARIPO Mr. Fernando DOS SANTOS said the meeting is a platform where OAPI and ARIPO discuss matters of common interest in their Organizations. According to him, remarkable achievements have been recorded in ARIPO since the last Joint Commission that held in May 2018 in Yaounde. ARIPO and OAPI signed the WIPO-ARIPO-OAPI Agreement WAO which led to a high level Regoinal Round Table Conference on Geographical Indications that took place in Yaounde in June 2019, with the participation of Delegates from OAPI and ARIPO Member States amongst others.

The Director General of ARIPO said that the meeting is a continuation of discussions that started some years ago to harmonize some areas in the two systems.
Taking the rostrum, the Director General of OAPI, Mr. Denis BOHOUSSOU also indicated that he will be highlighting recent developments that have been recorded in OAPI, including filing statistics in industrial property titles. He outlined that OAPI and ARIPO have adopted concerted positions during discussions on certain issues at WIPO meetings, and we will continue to reflect on harmonizing certain aspects of our industrial property procedures.
After the official opening ceremony, the experts began work and continue today with discussions.

Le lancement du processus de reconnaissance du Cacao rouge du Cameroun en Indication géographique protégée (IGP) a eu lieu le 17 juillet 2019 à la Chambre de Commerce de Yaoundé au Cameroun.
La cérémonie était présidée par le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural (MINADER), Gabriel Mbairobe, Président du Comité National de Promotion et de Coordination des indications géographiques (CONAPIG). A ses côtés pour la circonstance, d’autres membres du gouvernement camerounais dont le Ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique (MINMIDT), Gabriel Dodo Ndoké, Vice-président du CONAPIG et celui du Commerce, Luc-Magloire Mbarga Atangana.
L’OAPI y était représentée par Jean-Baptiste Noël Wago, Directeur Général Adjoint et l’Agence Française de Développement (AFD) par Emmanuel DOLLFUS, Chef du Projet Indications Géographiques.
La cérémonie s’est ouverte sur une conférence inaugurale. Ainsi, pour planter le décor, Michel Gonomy, responsable des indications géographiques à l’OAPI dans sa communication intitulée, « les indications géographiques vous parlent », a fait l’historicité de la promotion des indications géographiques et indiquer les enjeux pour le développement économique du Cameroun. Une communication qui a suscité le vif intérêt des officiels tout comme des participants. Par la suite, l’AFD, l’OAPI, le MINMIDT et enfin, le MINADER se sont succédé au pupitre pour leurs allocutions.
De l’ensemble des interventions, on note l’affirmation d’une volonté commune d’œuvrer pour que le label Cacao rouge du Cameroun devienne au bout du processus de reconnaissance, un autre motif de fierté pour le Cameroun.
La cérémonie de lancement du processus de reconnaissance du Cacoa rouge du Cameroun a également été marquée par la remise par le Ministre des Mines de l’Industrie et du Développement Technologique au représentant du directeur Général de l’OAPI, du projet de Cahier de charge relatif à ce produit et le projet de statuts d’une coopérative.
La cérémonie s’est achevée par la visite du stand des deux indications géographiques du Cameroun déjà protégées à l’OAPI, à savoir le miel BLANC d’Oku et le poivre de Penja.

Les participants autour des membres du gouvernement
Les participants autour des membres du gouvernement
Une vue de la salle
Une vue de la salle
La conférence inaugurale
La conférence inaugurale
Les allocutions, ici, l'AFD
Les allocutions, ici, l'AFD
Le DGA-OAPI
Le DGA-OAPI
Le Ministre des Mines...
Le Ministre des Mines...
Le Ministre de l'Agriculture...
Le Ministre de l'Agriculture...
Remise du projet de Cahier de charges
Remise du projet de Cahier de charges
Echanges avec la presse
Echanges avec la presse
Visite du stand des IG déja protégées
Visite du stand des IG déja protégées

Le Directeur général de l’OAPI conduit une délégation au Siège de l’Office Européen des Brevets (OEB) à Munich en Allemagne où se tient les 16 et 17 juillet 2019, une importante réunion sur la coopération avec la Communauté des Pays de Langue Portugaise (CPLP).

Deux Etats membres de l’OAPI, la Guinée équatoriale et la Guinée Bissau, également membres de la CPLP, prennent aussi part à cette importante rencontre, de même que l’African Régional intellectuel Property Organization (ARIPO), les instituts nationaux de propriété industrielle du Brésil et du Portugal, tout comme le Cap Vert, l’Angola, et Sao Tome et Principe.
Le partage d’expériences et les échanges sur les meilleures pratiques des offices présents à cette rencontre vont permettre de créer une synergie qui va certainement donner lieu à l’issue de la réunion, à l’adoption d’un plan d’action ciblé et adapté, dont la principale composante sera le renforcement des capacités en matière de brevets.
L’initiative de cette réunion, est saluée par l’ensemble des participants, qui ont ainsi l’opportunité de se familiariser au système des brevets à l’OEB.
La dernière partie de cette réunion sera marquée par la rencontre bilatérale entre le Président de l’OEB Antonio CAMPINOS et le Directeur général de l’OAPI, Denis BOHOUSSOU. Deux institutions leaders sur leurs continents respectifs qui entretiennent une coopération dynamique et fructueuse depuis plusieurs décennies.

Une vue des participants
Une vue des participants

L’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI),l'Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI), et l’Université de Yaoundé II (UY II) avec l’assistance du Gouvernement du Japon lancent la onzième édition du Programme de Master en propriété intellectuelle, à l’Université de Yaoundé II, au Cameroun.


 

Structure
1. Première partie  : Enseignement à distance administré par l'OMPI ( Octobre à Décembre) ;
2. Deuxième partie : Cours magistraux, travaux dirigés et stage pratique (Janvier à Mai);
3. Troisième partie : Examen et soutenance de mémoires (Juin).

La deuxième et la troisième partie se dérouleront à l'Université de Taoundé II et à l'Académie de Propriété Intellectuelle Denis Ekani (APIDE) de l'OAPI, au Cameroun.


Contenu (voire le programme c-joint)
Les cours visent à donner une connaissance approfondie en propriété intellectuelle et sont dispensés par d’éminents professeurs et des praticiens dans ce domaine, ainsi que par des experts en propriété intellectuelle.

Les sujets couverts incluent :

COURS COMMUNS
• Enseignements à distance (DLs)
• Introduction générale à la propriété intellectuelle
• Droit des brevets
• Droit d’auteur et droits voisins
• Droit des marques

COURS COMPLEMENTAIRES OU DE SPECIALITE
• Gestion collective du droit d’auteur et des droits voisins intellectuelles (cours à distance)
• Droit des signes distinctifs
• Droit des TIC
• Concurrence déloyale
• Contentieux de la propriété intellectuelle

DROIT DES BREVETS APPROFONDI
• Droit des obtentions végétales approfondi

INTRODUCTION A L'ECONOMIE DE LA PI

• Management stratégique de la propriété intellectuelle
• Comptabilité, audit et fiscalité de la propriété intellectuelle

Diplôme

Au terme de la formation, les candidats admis aux examens recevront le diplôme de Master en propriété intellectuelle décerné par l’Université de Yaoundé II.


Conditions d’admissibilité

Le Programme est ouvert à toute personne qui souhaite acquérir l’expertise dans le domaine de la propriété intellectuelle tant sur le plan national qu’international.

Les candidats doivent être titulaires au moins d’une maîtrise ou équivalent en droit, en économie, en sciences ou d’un diplôme d’ingénieur délivré par une université reconnue.
Les candidats doivent être capables de suivre des cours en français ou en anglais.

Chaque candidat retenu sera inscrit, en fonction de son profil, dans une des trois spécialités suivantes :
• Droit de la propriété intellectuelle et nouvelles technologies (juristes)
• Propriété industrielle appliquée (scientifiques et ingénieurs)
• Economie et management de la propriété intellectuelle (économistes, comptables, financiers)


Inscription

Le dossier de candidature doit être composé comme suit :

un formulaire de demande d’admission dûment rempli disponible sur les sites Internet de l'OAPI et de l'Université de Yaoundé II ;
• un curriculum vitae détaillé ;
• les copies certifiées des diplômes ;
• le cas échéant les copies certifiées des relevés de notes universitaires ;
• deux lettres de recommandation émanant des enseignants ou des supérieurs hiérarchiques des candidats ;
• Certificat d’aptitude de la langue française pour les ressortissants des pays non francophones ; 
• une lettre de motivation.

doit parvenir l’OAPI au plus tard le 31 juillet 2020 à l’adresse suivante :

Académie de Propriété Intellectuelle Denis Ekani (APIDE)
BP : 887 Yaoundé (Cameroun)

Tél. (237) 222 20 57 67 / 222 20 57 00
Fax : (237) 222 20 57 27 / 222 20 57 21
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser./Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Aucune inscription ne se fait sur le site de l'Académie de l'OMPI.

Les candidats retenus seront officiellement informés de leur sélection par courrier électronique au plus tard le 31 août 2020. Ils sont tenus à une obligation d’assiduité et de ponctualité aux cours. Aucune correspondance individuelle ne sera adressée aux candidats non retenus.

Offres de bourses

Les bourses seront offertes par l'OMPI, l'OAPI et le gouvernement du Japon couvrant les frais d'inscription, de transport aérien et de séjour à Yaoundé.

Les candidats désirant recevoir une bourse OMPI sont priés d'en exprimer leur intérêt dans  une lettre de motivation à inclure dans leur dossier de candidature. Les candidats retenus seront officiellement informés de leur sélection par courrier électronique. Pour toutes questions relatives à la bourse de l'OMPI, veuillez envoyer un e-mail à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Peuvent bénéficier des bourses : les enseignants, les praticiens de la propriété intellectuelle, ceux qui aspirent à enseigner la propriété intellectuelle à l’université ou dans toute autre institution de l’enseignement supérieur ainsi que les travailleurs au sein des institutions de recherche et développement, les candidats issus des administrations gouvernementales.

 TELECHARGER LE FORMULAIRE DE DEMANDE D'ADMISSION

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. Cookie policy. I accept cookies from this site. Agree