Actualité

Actualité

 

 

Le top de départ de la 10ème promotion de Master en propriété intellectuelle a été donné le jeudi 16 janvier 2020 au siège de l’OAPI.

C’était en présence des représentants du Ministère de l’Enseignement Supérieur, du Ministère de l’Industrie, des Mines et du Développement Technologique, ainsi que du Corps Diplomatique, des grandes écoles et autres partenaires de l‘OAPI.

A l’entame de son propos, le Directeur général de l’Organisation, Monsieur Denis BOHOUSSOU, s’est fait le devoir de remercier ces illustres personnalités de leur présence, et a exprimé sa gratitude envers les autorités camerounaises pour leur constante sollicitude dans le cadre de l’organisation des activités de l’OAPI.

Dans la même lancée, la reconnaissance de Monsieur BOHOUSSOU s’est exprimée envers le Gouvernement japonais, l’Université de Yaoundé II- SOA et l’Organisation Mondiale de La Propriété Intellectuelle (OMPI).

En effet, le Master en propriété intellectuelle, abrité par l’Académie de Propriété Intellectuelle Denis EKANI (APIDE) de l’OAPI, est le fruit de la coopération entre l’OAPI, l’université de Yaoundé II- SOA, et l’Organisation Mondiale de La Propriété intellectuelle (OMPI) et bénéficie d’un financement du Gouvernement Japonais, d’où la présence également lors de cette cérémonie des représentants de chacune de ces entités, le Japon étant représenté par son Ambassade au Cameroun.

Le Directeur général à terminé son propos en souhaitant la bienvenue aux trente-trois auditeurs venus des Etats membres de l’OAPI et d’autres pays, dont les profils, rigoureusement sélectionnés témoignent de la détermination des organisateurs à adapter cette formation aux besoins de l’environnement socio-économique, culturel et technologique de nos Etats.

L’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI), l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) et l’Université de Yaoundé II, avec le soutien de l’Oce japonais des Brevets, organisent la cérémonie de lancement officiel de la 10ème promotion du Programme de formation de Master en propriété intellectuelle, le jeudi 16 janvier 2020, au siège de l’OAPI à Yaoundé...

C’est ce vendredi 10 janvier 2020, dans une atmosphère plutôt détendue que l’ensemble du personnel de l’OAPI a présenté ses vœux au Directeur général Monsieur Denis BOHOUSSOU en présence Monsieur WAGO Jean-Baptiste, Directeur général adjoint de l’Organisation.

L’occasion a été donnée au Délégué du personnel - parlant au nom de tous- de remercier et de féliciter la Direction générale, pour le bilan très positif de l’année 2019, illustré par changements inédits apportés au sein de l’Organisation, aussi bien au niveau du personnel qu’en termes de dynamique et de rayonnement international.

Monsieur BOHOUSSOU quant à lui, n’a pas manqué d’évoquer dans sa réponse, des projets imminents en matière de renforcement des capacités, mettant en perspective les différentes formations prévues pour l’année 2020, avec entre autres, la formation sur le Droit d’Auteur et les droits voisins, et celle des Ingénieurs brevets.

Outre les traditionnels cadeaux remis aux dirigeants de l’Organisation, cette cérémonie a, cette année, été marquée par la participation des Mandataires agréés auprès de l’OAPI, ainsi que celle des auditeurs du Master en Propriété intellectuelle abrité par l’Académie de Propriété Intellectuelle Denis EKANI (APIDE) de l’OAPI.

La salle de conférence de l’Agence Nationale de la Propriété Industrielle et de la Promotion de l’Innovation du Niger située dans la capitale Niamey accueille depuis hier, 27 décembre 2019, un important atelier sur la promotion des indications géographiques.

A travers cette rencontre, il s’agit pour l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) d’accompagner les acteurs d’un certain nombre de produits de qualité du Niger dans la perspective de leur enregistrement en indications géographiques (IG).

Les filières concernées dans la démarche IG sont l’oignon violet de Galmi, le Kilichi du Niger, tout comme le fromage Tchoukou et la Chèvre Rousse de Maradi. Il a donc été question pour les experts de l’OAPI et du Niger, d’outiller les participants aux subtilités de la démarche conduisant à la reconnaissance officielle de ces différents produits en indications géographiques protégées. Une reconnaissance qui sera un atout commercial majeur pour les producteurs.

L’atelier de deux jours qui s’achève ce vendredi 28 décembre, aura permis aux producteurs et autres personnes intéressées à la promotion de ces produits de qualité, d’acquérir l’information et le savoir nécessaires pour se positionner pleinement comme acteurs de premier plan dans la construction des indications géographiques fortes et pérennes au Niger.

Cette action de l’OAPI participe de sa volonté de promouvoir au sein de ses Etats membres, l’utilisation stratégique de la propriété intellectuelle, afin d’en faire le moteur de la croissance des économies nationales.

 

Page 1 sur 29
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. Cookie policy. I accept cookies from this site. Agree