Actualité

Actualité

 

 

C’était au soir du 17 octobre 2020 au Palais des Congrès de Brazzaville, à la faveur du dîner de gala de remise de prix. Une cérémonie présidée par le Ministre de la Recherche scientifique et de l’Innovation technologique de la République du Congo.

La soirée s’est déroulée au rythme de la Rumba congolaise, jouée des mains de maître par Les Bantous de la capitale, un groupe de musique mythique du terroir congolais.

Côté protocolaire, l’allocution du Directeur Général Monsieur Denis BOHOUSSOU et le Discours de clôture du ministre. Le Directeur Général tout en se félicitant de la qualité des œuvres exposées durant ces trois jours a cependant, regretté que « L’innovation ne soit pas encore véritablement au service du développement économique et social de nos Etats comme ailleurs ». Pourtant, les défis du développement de l’Afrique rendent nécessaire la prise en compte de l’innovation pour répondre aux besoins d’industrialisation, d’emploi et de création de richesses, va-t-il souligner.

Le ministre lors de son discours de clôture a relevé qu’à un moment où l’humanité tout entière souffre des affres de la pandémie de la Covid-19, placer le 8ème SAIIT sous le thème : propriété intellectuelle, innovation et défis sanitaires, n’est pas un fait anodin ; mieux, cela constitue de son point de vue, un signal fort pour magnifier la recherche scientifique et l’innovation technologique.

Aussi s’est-il dit satisfait de toutes les énergies mobilisées par le Gouvernement de la République du Congo pour le grand succès que vient d’enregistrer cet évènement panafricain.

Prix et distinctions pour les inventeurs

Les choses sont allées très vite, avec la lecture du rapport du jury par la voix de son rapporteur, monsieur KEITA Mountaga, qui a décliné la composition du jury présidé par le Professeur N’GOKA Victor, Maitre de Conférences à l’Université Marien NGOUABI de Brazzaville. Ensuite, les critères de notation ont été portés à la connaissance des invités triés sous le volet. Et enfin, le verdict du jury pour l’attribution des prix et distinction.

Par ordre d’importance :

1- Grand Prix du Président de la République

Décerné à : Dr. SIDI IMOROU RACHIDI (Bénin) pour son invention intitulée « Dispositif de dépistage instantané à usage unique des lésions précancéreuse du col de l’utérus »

2 - Prix OAPI pour la meilleure invention pouvant intéresser le marché

Décerné à : RICARDO CA (Guinée Bissau) pour son invention intitulée « Machine mécanique de décorticage de noix de cajou »

3 - Prix UEMOA de l’Innovation qui récompense la meilleure innovation dans le domaine de la lutte contre la COVID-19

Décerné à : L’Institut Supérieur Technologique de Mamou (Guinée) pour son invention intitulée « Kit automatique sanitaire sans contact destiné au lavage des mains avec prise de température corporelle »

4 - Prix de l’IFPMA

Décerné à : FAYE ADAMA (Sénégal) pour son invention intitulée « Appareil automatique pour mesurer la vitesse de sédimentation sanguine »

5- Prix OMPI de la meilleure femme inventeur

Décerné à : Nafissatou DIOP (Sénégal) pour son invention intitulée « Transformation semi industrielle et industrielle du dutax pour extraire la pulpe »

6- Prix Spécial OAPI Grand public

Décerné à : OTOKA EYENGUET LUVICK Chinove (Congo) pour son invention intitulée « non invasive glucomètre et pulse oxymètre »

Des entreprises innovantes distinguées

Les entreprises innovantes AU-TECHNO du Camerounais Serge NJIDJOU et TULIP INDUSTRIES LTD du Guinéen Mountaga KEITA ont reçu des distinctions à l’occasion de ce dîner de gala de clôture du 8ème SAIIT. Des distinctions honorifiques en signe de reconnaissance de l’OAPI pour leurs inventions brevetées et qui ont donné naissance à des entreprises offrant des services innovants sur le marché local et régional.

razzaville n’a pas seulement tenu ses promesses, cette 8ème édition a donné lieu à des innovations appréciables.

On note d’une part que c’est véritablement le tout premier salon à thème, soit « propriété intellectuelle, innovation et défis sanitaires ». La conséquence étant que les inventions qui y ont été exposées portaient prioritairement sur la santé et les domaines connexes.

D’autre part, il y a eu la tenue d’une conférence-débat de haut niveau en présentiel et en mode virtuel. Celle-ci a permis à des personnes de part et d’autre du monde, de suivre les communications des différents orateurs et des échanges suscités.

C’était le 16 octobre 2020, au deuxième jour du salon, dans une salle ayant fait le plein d’œuf grâce à la présence des universitaires, chercheurs, acteurs de la santé et du développement technologique et des hommes et femmes des médias.

Le thème de la conférence : « propriété intellectuelle, innovation et défis sanitaires : des solutions endogènes » tombait à propos, au regard du contexte sanitaire ambiant.

Pendant près de trois heures, les intervenants de diverses institutions (OAPI, OMS, IFPMA, ARIPO, INPI, FCRM), de même que deux inventeurs, chefs d’entreprises innovantes (Au-TECHNO du Cameroun et TULIP INDUSTRIES LTD de Guinée) ont tenu en haleine la centaine de participants physiques et des milliers d’internautes à travers le monde, grâce à la diffusion en directe sur les réseaux sociaux.

Une première pour un salon professionnel organisé en Afrique, en temps de Covid-19. Un autre fait marquant du rendez-vous de Brazzaville.

 

Le Palais des Congrès de Brazzaville, la capitale du Congo a accueilli du 15 au 17 octobre 2020, le 8ème Salon Africain de l’Invention et de l’Innovation Technologique (SAIIT).

Une soixantaine d’inventions et une dizaine d’entreprises innovantes ont donné à voir pendant trois jours, le génie créatif et inventif des ressortissants des 17 Etats membres de l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI).

La cérémonie officielle d’ouverture était présidée par le Ministre d’Etat, Ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Portefeuille Public du Congo. Il avait à ses côtés cinq autres collègues, membres du gouvernement et les ambassadeurs des Etats membres de l’OAPI accrédités au Congo.

Une cérémonie riche en couleurs, diffusée en direct sur les réseaux sociaux.

Au programme de la cérémonie officielle d’ouverture, allocutions et discours. D’abord, le maire de Brazzaville, ensuite le Directeur Général de l’OAPI, M. Denis BOHOUSSOU et enfin, le discours d’ouverture du Ministre d’Etat. Un moment empreint de solennité qui a convaincu de la volonté du Gouvernement congolais à accompagner et à soutenir l’OAPI, afin que cette édition s’inscrive durablement dans les esprits.

Coupure du ruban symbolique, visite des stands par un aéropage de personnalités, signature du Livre d’Or, autant d’articulations ayant meublé la première journée du salon.

Nous vous reviendrons, pour vous faire vivre chaque journée de ce rendez-vous des inventeurs et entreprises innovantes à Brazzaville.

M. Denis BOHOUSSOU est venu dire sa reconnaissance à M. Gilbert ONDONGO, Ministre d’Etat, Ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Portefeuille public de la République du Congo. Le Directeur Général de l’OAPI s’est dit satisfait de tout ce qui est mis en œuvre au niveau national, pour assurer un grand succès à la 8ème édition du Salon Africain de l’Invention et de l’Innovation Technologie.

En réponse, le Ministre d’Etat s’est dit en devoir d’apporter tout son soutien à une organisation dont le rayonnement est un motif de fierté pour l’Afrique et félicité le DG pour la marque qu’il imprime à la tête de l’Organisation. Pendant une trentaine de minutes, les deux personnalités ont échangé sur les différentes articulations de la manifestation que Brazzaville accueille du 15 au 17 octobre 2020. Un événement qui va connaître la participation d’une soixantaine d’inventeurs venus de 16 pays, en plus du pavillon Congo, avec ses trente inventeurs.

 

Page 1 sur 36
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. Cookie policy. I accept cookies from this site. Agree